Skip to content

Eléa-Malaury Gautheur, graphiste nomade, met en valeur le Sud-Ouest

Eléa-malaury Gautheur, aka elem.fabrique (©Simon Rouaud, du Studio Futé)

Suivie par plus d’un miller de personnes sur Instagram, Eléa-Malaury Gautheur – elem.fabrique – a su se faire un nom dans le milieu du graphisme. L’artiste nous offerre un regard nouveau sur ce métier grâce à son parcours aussi atypique qu’éclectique, rythmé par les voyages.

As elle l’explici sur son web site, «les cultures, les animaux, les paisages que j’ai eu la probability de voir en highway journey nourrissent mon travail et ma créativité».

Et ses perégrinations lui ont aussi permis de réaliser l’amour qu’elle porte à son propre pays. Il est devenu la supply d’inspiration de ses créations de ella. veritable postal lettersthey mettent en valeur le Sud-Ouestainsi que de nombreux autres lieux chers à la graphiste.

artistic parks

Il est difficile de deviner, meme en passant en revue ses créations, les étapes qui ont rythmé le artistic parks d’Eléa-Malaury Gautheur. She started, after the lycée, for the research of design graphique à the college of Condé from Bordeaux.

Parallel to her programs, she develops son type personnel by means of collagesqu’elle laisse un peu partout dans Bordeaux.

Centered on sexuality, «bien plus taboue à l’époque qu’elle ne l’est maintainant», elle voulait alors «créer quelque selected de bousculant« . Et elle y parvient. Properly, avec la montée du mouvement feministe actualuel, elle realise que ce qu’elle fait «est devenu banal». Alors qu’elle cherche à developper sa creativité de ella autrement, elle quitte la France pour un stage au Canada.

Movies : in the mean time on Actu

voyage voyage

Pendant un an, elle devient l’un des piliers d’une entreprise locale qui travaille autour du road artwork. The creation of vestmentsof derived merchandise et d’evenements bases sur les œuvres d’artistes locaux : c’est ce sur quoi elle a pu travailler à Montréal, dans ce qu’elle considere comme « loads of underground gallery ».

C’est alors that the Covid arrives. Avec are a part of her, she’s going to turn out to be a yr within the mild go, on the routes of Canada. « On a parcouru tout le pays, from Montréal to Vancouver. C’était intense », raconte l’artiste.

Tous les companies de proximité, sur lesquels comptent usually les voyageurs, étaient fermés, « jusqu’aux endroits où on pouvait se fournir en eau ». « It is a apprenticeship power qui te change du tout au tout« , confides Eléa-Malaury. They’re her visa touchant à sa fin de ella, elle rentre en France après 11 mois de voyage.

The recipe for achievement

De retour chez elle, Eléa decides to launch herself whereas Impartial graphic designer. Began a travail acharné pour gagner en visibilité, ingrédient clef du succès.

Il te faut une visibilité pour obtenir de la legitimité dans ce milieu. Alors que ta visibilité n’est pas espécialement corrélée avec tes compétences!

Eléa-Malaury Gautheur

Le however : be believed a réseau. Automotive la recette semble easy dans le milieu du graphisme: « plus tu connais de gens, plus tu ace de travail ». Et le réseau begins toujours par une personne. Pour Eléa, ce fut la partenaire d’un ancien collègue de ella, qui s’est tournée vers ella pour le design graphique de sa nouvelle boîte de ella.

Ensuite, you bouche-à-oreilles a fait son travail. Afterwards, she’s going to journey to Reside Colonies, Lululemon, Le Yogascope or encore Foodista Remedy. Along with her actions, she teaches on the École de Condé de Good, or she at present resides.

« J’ai unites fierte bien placée »

Au fil de son parcours, the graphiste to his developper a type additionally personnel who’re progressive. Encourage for them lieux qu’elle découvre, ses créations sont désormais tournées vers le design touristique. Il s’agit là de tout l’imaginaire graphique développé autour de villes, de lieux.

Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’elle sait mettre en valeur son Sud-Ouest. À travers ses dessins de ella on sentarait presque l’odeur des pins dans les landes, la chaleur du soleil au plus fort de l’été, la brise océanique… «J’ai une fierté bien placée ! » sourit celle dont les créations continuent de mettre tout le monde d’accord.

Collaboration with Studio SBNR

Eléa-Malaury Gautheur winds up her collaboration with Studio SBNR. Ouvert il ya peu en center-ville de Marmande, c’est un idea retailer et salon de tatouage. Jean Arramon, aka Sable Noir Tattoo, and reveals les œuvres et produits derivés d’artistes locaux dans la partie idea retailer du studio. Les œuvres d’Eléa y sont désormais uncovered et en vente : t-shirts, prints…

Eléa and Jean Arramon, aka Sable Noir.
Eléa and Jean Arramon, aka Sable Noir.

Le Studio SBNR additionally opens a tattoo parlor, où Sable Noir proposes notamment des flashes. Il s’agit là d’œuvres dessinées par le tatoueur et proposées aux shoppers, qui peuvent s’ils le souhaitent se faire tatouer les créations qui leur plaisent.

As a result of the collaboration «ne soit pas passive», Eléa and Jean determined to co-create an iron of flashes. Moreover, the artists suggest a number of designs by Eléa to tattoos, which clearly correspond to the type of Sable Noir. A primary fruitful collaboration between two Marmandais abilities.

Contacts: web page instagram – @elem.fabrique ; e mail – [email protected] ; web site – elemfabrique.com

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre Le Républicain Lot-et-Garonne dans l’espace Mon Actu. In a single click on, after registration, you and retrouverez toute l’actualité of your favourite cities and types.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *