Skip to content

Laurent Ruquier reveals his new exercise of the samedi soir

Laurent Ruquier interrogate l’époque dans une émission diffusée en prime time sur France 2. SCHEDULE 0-6

L’animateur met in perspective l’actualité contemporaine dans le journal «Hier, aujourd’hui, demain», on Tuesday, November 15, in prime time on France 2.

«Nous serons plus dans l’analyse que dans la polemique»
« Nous souhaitons montrer remark les sujets qui rythment l’actualité du second ont évolué à travers les époques, notamment grâce à des photographs d’archives. Après avoir visionné ces séquences, nous en débattrons en plateau avec plusieurs invités. The primary variety of lounge chairs on numerous themes: scandals associated to soccer world coupes, prostitution, and télécrochets, like “Star Academy”. Nous serons plus dans l’analyse que dans la polemique, même si les avis des unes et des autres seront différents. »

«I’ve imagined the mission of a repas with Ardisson»
« dance Les Enfants de la télé, je ressentais une petite frustration, automotive, même si on s’interestesse aux anciennes émissions, on ne revient jamais sur l’actualité. L’idee d’Hier, aujourd’hui, demain est apparue au cours d’un diner avec Thierry Ardisson, qui souhaitait me soumettre d’autres projets qui ne me convenaient pas forcément. Il fera partie des producteurs de ce journal et, comme il a des rapports privilegiés avec l’Institut nationwide de l’audiovisuel, il posera sa voix sur les photographs d’archives que nous rediffuserons. Thierry n’apparaîtra pas en plateau. »

«Nous vivions mieux sans les réseaux sociaux»
« On est tous nostalgiques when on voit qu’on pouvait autrefois picoler et sortir sa cigarette sur les plateauux de Michel Polac. Mais moi qui suis un fumeur intermittent, je ne suis pas du style à dire que c’était mieux avant! In 2022, je suis heureux, in bonne santé et gâté. Neanmoins, je peux comprendre que certains soient réfractaires à plusieurs facets de notre société, comme les réseaux sociaux. Nous vivions mieux sans eux. »

«The political interview would not matter to me»
«Membership Premiere the talk-show that j’anime chaque mercredi at 23 hours on Paris Premiere, resembles àOn is reside. Mais, cette fois, je ne reçois pas de politiques, automotive on finit vite par tourner en rond et je m’en étais lassé. Ça ne me manque pas… Aujourd’hui, no personnalité ne me convient vraiment. Je n’ai même pas ship de recevoir Sandrine Rousseau et de lui faire de la publicité gratuite. Si être écologiste, c’est soutenir des militants qui jettent de la soupe sur des œuvres d’artwork, alors je ne le suis pas. »

«“Les Grosses Têtes”, c’est une récréation»
« Les Grosses Têtes, sur RTL, est une émission éreintante, automotive je travaille beaucoup avant chaque enregistrement. Les grandes gueules et les personnalités atypiques qui formente ce membership ne sont pas toujours faciles à gérer. Mais c’est surtout une récréation au cours de laquelle je ris de bon cœur. De nombreuses voix nous ont rejoints ces dernières semaines, comme l’humoriste Booder ou encore l’écrivain Rachel Khan. J’aimerais bien que Kev Adams revienne dansLes Grosses Têtes. Beaucoup de abilities pourraient integrer cette bande ! »

«Le samedi soir, je regarde de l’opéra»
« Autour du 1er novembre, j’ai pris une petite semaine de congé et je suis allé à Londres pour faire du purchasing et voir des comédies musicales. Je prendes le temps de me reposer! After j’ai lâché les rênes d’“On est en direct”, sur France 2, c’est un vrai soulagement dans ma vie personelle, automotive je récupère les week-ends, auxquels j’ai dû renoncer ces deux dernières années . et, comme je ne suis plus à l’antenne le samedi soir, j’en profite pour regarder l’opéra sur France 3 ! Je ne préfère pas regard l’émission de Léa Salamé, automotive je ne serais pas objectif. »

ALSO VIEW – «Si je n’étais pas le compagnon de Laurent Ruquier, je n’en serais peut-être pas là»: les révélations d’Hugo Manos sur son couple

.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *