Skip to content

return confirmed for French air transport

The FNAM pulls the portrait of air transport in France in 2022, between reprise of the demand, hausse des tarifs, clientèle d’affaires et transition énergétique. (c) Gwen Le Bras pour Groupe ADP

An oil that at 50% in an an, des salaires revus à la hausse face à l’inflation, a greenback – la monnaie d’échange du secteur – qui s’est apprécié de 40% par rapport à l’euro: le Subit air transport, just like the ensemble of financial actors, has robust strain on its coûts de manufacturing. « Face à cela, nous avons été obligé d’élever mecaniquemente nos tarifs« , defined Marc Rochet, patron of the businesses d’Air Caraïbes et de French Bee, lors d’un récent level presse de la Fédération nationale de l’aviation marchande (FNAM).

In keeping with the Basic Course of Civil Aviation (DGAC), the prize of aircraft tickets within the French division really registered a croissance of 18.9% in comparison with September 2021. « Mais, avec cette évolution des prix, nous sommes à peine à l’équilibre, voire en dessous de la hausse subieremarked Marc Rochet. Il faut donc s’attendre à de nouvelles hausses« . Mais, si l’envolée tarifaire constatée ces derniers mois devrait se poursuivre, elle devrait être plus légère, la marge de manœuvre des compagnies étant maintenant plus restreinte pour ne pas casser la reprise de la demande.

Automotive le transport aérien est enfin sorti de la crise covid. « L’envie comme le besoin de voyager sont la« , s’est réjoui Pascal de Izaguirre, president of the Fédération nationale de l’aviation marchande (FNAM) et par ailleurs PDG de Corsair. After an lively summer season interval, l’hiver prochain presents itself below the most effective auspices. « The engagements are good, particularly on the long-courrier, with a powerful reprise from the States-Unis, the soleil locations or from the purpose of départ des croisières«, souligné Marc Rochet. L’effet “revenge journey” carries the reprise, avec des touristes in unhealthy trip lointaines or a clientèle VFR – Visiting Associates and Kinfolk – who offers again the potential for rendre visita à leurs proches after lengthy months. Dans ce cadre, le trafic vers l’Outre-Mer est par instance income à son stage d’avant pandémie, et l’a même dépassé en août dernier.

A reprise shot for the loisirs voyageurs, plus that for the clientele affairs. (c) Gwen Le Bras pour Groupe ADP

Ce bilan positif est néanmoins tempéré par Alain Battisti, patron de la compagnie Chalair et ex-president de la FNAM : « Malgré l’embellie perçue, le trafic en août dernier est à 87.5% of are stage in 2019, soit 13 pts of moins. Ce qui n’est pas impartial« . Alors that the Asian long-courier locations stay encore fermées and that l’Amérique du Nord ne s’est rouverte qu’à l’été, the site visitors of the brand new firsts mois de l’année stays encore en portrait of twenty-two factors par rapport à the superb new yr continues in 2019. « Les performances sont bonnes pour les plates-formes parisiennes, mais certains aéroports sont en panne de trafic« , remarked Alain Battisti, notably evocative of the home of Bordeaux which is able to ship 1.5 million passengers.

In outre, si les clientèles loisirs et VFR ont largely participated aux bons résultats actuals, tel n’est pas le cas pour les voyageurs d’affaires. « The businesses are close to the turnaround of the site visitors reprise that the opposite segments« , states Alain Battisti. Alors que le flux de voyageurs d’affaires vers l’Amérique du Nord a quickly trouvé de bons niveaux, les desertes franco-françaises et européennes enregistrent des pertes de trafic company important. A phenomenon qui devrait poursuivre alors qu’Alain Battisti souligne that « certains grands groupes du CAC 40 auront in 2023 des budgets voyage aérien en baisse de 50%, voire des deux tiers« .

Les acteurs du transporte aérien clarify the return of the clientèle d’affaires de plusieurs façons, which is as a result of anticipation of the financial recession, but additionally overturns the evolution of the habits of labor and recours à la visioconférence et, bien clearly, for the applying of Politiques CSR de plus en plus strictes. « The businesses are extra impliquées than the State or the people within the discount of the environmental burden«, estimates Pascal de Izaguirre.

D’où l’significance de la problematique de l’affect du transport aérien sur l’environnement. « C’est l’enjeu majeur des prochaines décennies pour un secteur résolument engagé dans sa transition énergetique, Souligne Pascal de Izaguirre. C’est le premier à avoir établi une feuille de route avec des objectivefs précis pour aboutir à sa décarbonation en 2050« . The president of the FNAM s’élève de ce fait in opposition to l’ “aviation bashing” who, ” de façon disproportionnée et ideologique« , fait du secteur « a bouc-émissaire et cache la réalité de cet engagement« .

(c) Gwen Le Bras pour Groupe ADP

Alors that the planes and the businesses work on the improvements and technological breakthroughs that make doable the power transition of the sector, the principle levier pour optimizer the émissions dès aujourd’hui reste le sturdy aviation gas, plus generally known as SAF, for « sustainable aviation gas ». Subtract that, pour l’instantaneous, ce carburant can also be uncommon than cher, surtout dans l’Hexagone. Alors that the SAF mounts a puissance aux Etats-Unis à coût de subventions et de fiscalité incitative, sa manufacturing en France reste infinitesimale.

« Sure, aujourd’hui, nous avions du SAF à bon prix et en quantité, on pourrait aller bien plus loin, les moteurs des avions actuals permettant d’en incorporater 50%Souligne Pascal de Izaguirre. Des objetifs ont été definis en 2019 avec des quotas d’incorporación, mais nous n’avons pas de visibilité regarding les capacités et les coûts de manufacturing« . D’où l’invitation pressante faite par la FNAM au gouvernement de developper joins filière industrielle sur le territoirecréatrice d’emplois et renforçant l’indépendance énergétique du pays qui plus est, en regroupant toutes les events prenantes, dont les énergéticiens, autour d’une desk.

In parallel, the FNAM calls for aussi aux pouvoirs publics de ne pas pénaliser, en cédant à la taxation à outrance, l’investissement massif requis par les compagnies pour la transformation large de leur flotte. D’autant qu’après deux ans de pandémie, des dettes importantes et maintenant une crise économique, la santé économique du secteur est encore fragile.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *